Legal Design : le nouveau mode de communication des juristes

Par 21 décembre 2019 avril 3rd, 2020 Droit, Legal, Legal Design
legal-design-juriste-communication

Le Legal Design est un état d’esprit, une méthode avec des étapes précises pour apprendre à travailler en mode projet avec des métiers non juridiques et en équipe pluridisciplinaire. Le Legal Design, nouveau mode de communication des juristes.

Le but étant de casser les silos entre les départements internes et en mettant le client “Utilisateur” au centre de la démarche pour apporter des solutions juridiques innovantes et compréhensibles. 

La plupart des organisations mettent l’innovation, le digital, les nouvelles technologies et  la relation client au cœur de leur stratégie. Avec le legal design, les directions juridiques ont une vraie opportunité à saisir afin d’une part, rendre accessible le droit aux opérationnels. Ce qui permet de sécuriser les projets de l’entreprise et rendre autonomes les opérationnels et d’autre part, faire du legal design un vrai atout pour accroître la visibilité des juristes par des moyens de communication et de travail collaboratif innovants.

L’intelligibilité du droit avec le legal design ne se limite pas à la dimension « visuel graphique », il s’agit aussi de vulgariser l’information juridique en adoptant un langage adapté à l’utilisateur.

1/ L’utilisateur au centre de la pensée juridique :

Avec la méthode du Legal Design, le juriste peut repenser le droit à la manière d’un designer, c’est à dire en plaçant les utilisateurs (clients, ou opérationnels) au centre de la réflexion afin de créer des documents juridiques compréhensibles en partant des besoins des parties prenantes et en tenant compte de leur environnement.

Le concept du legal design est en adéquation avec la vision stratégique de certaines entreprises afin de transformer le business modèle en pensant au client avant tout « Customer Centric ».

2/ La Co Construction et la Co Créativité :

L’approche du legal design repose sur l’ouverture à l’autre, et donc sur la capacité à confronter sa vision à d’autres points de vue et à embarquer des compétences hors du juridique dans son projet, cela nécessite de l’empathie pour pouvoir se mettre à la place du client afin de comprendre son besoin et ses contraintes.

3/ La visualisation de l’information juridique :

Recourir aux outils visuels quels qu’ils soient (schémas, dessins, tableaux, vidéos, graphiques, diagrammes etc.) permet de mieux appréhender le droit et de ce fait aide à la maîtrise des risques juridiques, car avec la pratique, les clients opérationnels deviennent autonomes sur les principes juridiques basiques inhérents à leurs métiers.

Les limites au Legal Design

Il est établi que notre cerveau retient plus facilement une image qu’un texte. La seule limite du legal design est le manque de créativité!

Par ailleurs, l’introduction, dans les cursus de formations des juristes, de nouvelles matières autour du graphisme, la communication et la relation clients paraissent indispensable au développement de compétences transversales nécessaires aux juristes pour affronter efficacement le monde du travail.

Laisser un commentaire